Un rossignol chantait

Le Funambule Montmartre

53 Rue des Saules, 75018 Paris

Un vent de légèreté souffle dans une forêt de bouleaux.

Une voiture tombe en panne et une jeune femme un peu perdue met à l’épreuve ses sentiments.

L’amour en forêt se conduit étrangement, il est volatile.

Une histoire à dormir à la belle étoile…

En 1958, dans un interview accordé à Sylvie Nussac (Paris-Théâtre N°162 – 1958), Robert Lamoureux dit :
« La pièce est née d’un sketch de vingt minutes que m’avait commandé la Télévision : un couple en panne. L’idée de ce sketch est née d’une panne de voiture que j’ai eue moi-même sur la route de Saint-Germain, à deux heures du matin. Cette panne est née …. ah ça, je ne sais pas. Je me suis ensuite demandé : « Qu’est-ce qui se passerait s’il y avait un deuxième bidon d’essence ? » Ce qui m’a suggéré le second acte. C’est de la phrase « Si jamais un rossignol… » qu’est née la suite. Quand j’ai eu deux actes, il a fallu en écrire un troisième, et là, cela a été plus difficile…

Découvrez également…