Macbeth

Epée De Bois

Route du Champ de Manoeuvre, 75012 Paris

Un homme défie le destin et plonge dans le crime et le mal en se battant contre les limites de la condition humaine.

« J’ai découvert Shakespeare avec « Macbeth ». J’avais onze ans, nous avons lu le texte à haute voix en classe – sans doute très mal, mais notre prof d’anglais nous a très bien expliqué l’ironie dramatique, les pentamètres iambiques, la richesse de la langue et l’utilisation des images récurrentes – et cela a enflammé mon imagination pour toujours.

Shakespeare nous fait entrer dans la tête de son héros et nous fait vivre sa tentation, son hésitation, ses doutes, puis sa détermination, son endurcissement, son isolement et sa chute. Il nous fait participer à son crime et nous fait ressentir toute l’étendue de son châtiment. Shakespeare nous présente une histoire très morale, sans jamais être moralisateur.

Je voudrais rapprocher mon Macbeth des gens d’aujourd’hui pour qu’ils entrent dans l’univers de la pièce et découvrent – comme moi il y a presque cinquante ans – l’énormité du combat qui s’y livre, qui semble toucher le monde entier et qui pourtant se passe à l’intérieur de la tête d’un homme, un homme qui rêve et espère comme nous, qui pense pouvoir gagner un royaume et qui ne réussit qu’à perdre son âme.

Le but de ma mise en scène est de rapprocher la pièce de nous et de faire entrer un public moderne dans la tête de Macbeth et dans la poésie de Shakespeare. L’auteur a déjà filtré une histoire moyenâgeuse à travers une sensibilité de la Renaissance. Je rajoute une couche en encadrant la pièce dans une époque que nous reconnaissons facilement, beaucoup plus proche de nous.

Je voudrais présenter « Macbeth » comme le moment où un mauvais choix nous fait perdre cette innocence, où nous rencontrons le serpent et faisons la connaissance du mal. Je vais utiliser les enregistrements de l’époque – les Rolling Stones, les Beatles, les Doors – pour aider à rendre sensible le drame de cette prise de conscience.

Je compte aussi, en explorant la pièce à travers les yeux d’un homme qui a peur de la femme en tant que représentante de la terre et de la nature, jeter un regard éclairé sur le rôle des femmes dans la pièce, dans la société décrite… et dans la nôtre.

Je vois Macbeth comme un homme moderne : à la fois étranger et homme révolté, il défie le destin et plonge dans le crime et le mal en se battant contre les limites de la condition humaine. Là où la conscience d’Hamlet lui trouve des prétextes pour ne pas passer à l’acte et tuer le roi, Macbeth surmonte les arguments de la sienne et agit. Une fois qu’il a obtenu ce qu’il voulait, il découvre qu’il faut continuer sur le chemin du mal afin de le garder, puis finalement qu’en obtenant son désir il a perdu tout ce qui pouvait donner un sens à sa vie

On n’a pas besoin d’une licence en histoire ancienne pour être touché par le sort de Macbeth – cela nous concerne tous ».

– Mitch Hooper, metteur en scène

Découvrez également…