Ma cantate à Barbara

Théâtre des variétés

7 boulevard Montmartre 75002 Paris

Résumé

Un émouvant voyage théâtral et musical au pays de la grande Dame brune. Un hommage d’une infinie délicatesse, personnel et lumineux.

Il était une fois une fée, une voyageuse, une reine de Saba, un oiseau de nuit… Barbara.
Après son succès au Festival d’Avignon 2017 et au Théâtre des Variétés l’hiver dernier, Anne Peko, subtile et flamboyante, de sa voix troublante et d’une sensualité raffinée, nous entraîne dans un magnifique voyage théâtral et musical au pays de la grande Dame brune, accompagnée par des musiciens complices, vibrants et passionnés.

Un hommage d’une infinie délicatesse, personnel et lumineux où par des chemins buissonniers, la chanteuse, se réapproprie les personnages sortis de la plume alerte de Barbara.

Fiche technique

Auteur : Anne Peko
Artistes : Anne Peko, Pierre Michel Sivadier, Jérémie Hénan, Roger Pouly, Jean-Lou Descamps, Sylvain Rabourdin
Metteur en scène : Anne Peko

Infos pratiques

Séances :

  • Lundi : kiosques fermés
  • Mardi : relâche
  • Mercredi : relâche
  • Jeudi : relâche
  • Vendredi : 19h30
  • Samedi : 19h30
  • Dimanche: 15h30

relâche le 10 novembre

Plan d’accès

Presse

Le Figaro Magazine « Anne Peko interprète les textes « du bout des lèvres », elle évite le piège de l’imitation, apportant une touche personnelle dans son jeu, un timbre de voix sensible et juste rappelant celui de Barbara. L’émotion est là. L’humour aussi. Aux Variétés, elle joue les prolongations. Chapeau bas. »  »
Ouest France « Anne Peko a émerveillé par sa présence. Toute la salle a immédiatement été séduite par ce spectacle exceptionnel! »  »
La Provence « La cantate d’une femme à son idole. Anne Peko offre avec intensité ses reprises de Barbara à un public conquis. »  »
Madame Figaro  » « Une voix superbe, une sensualité raffinée, une flamboyance slave. »  »
Femme actuelle  » « Se réapproprier, sans dénaturer : tel est le credo de la chanteuse. Et c’est un souffle de sincérité et d’émotion qui parcourt la salle durant plus d’une heure. La magie opère, dans une tension magnétique entre le public et Anne Peko. »  »
L’Yonne Républicaine  » « Anne Peko interprète ou plutôt exprime viscéralement les textes de Barbara, dans la tendresse, la pudeur, la fragilité, la drôlerie aussi. Bouleversante dans Drouot, cocasse et canaille dans J’ai troqué et dans De jolies putes vraiment de Rémo Forlani. »  »
Reg’Arts  » « Un très bel hommage à nous faire monter les larmes aux yeux… Il est des artistes qui volent au-dessus des autres et la Dame brune en fait partie, mais il faut surtout une interprète lumineuse pour lui redonner vie. »  »
Nos enchanteurs  » « Anne Peko fait vivre toutes les facettes de Barbara, femme plurielle, l’amoureuse, la malicieuse, la mystérieuse, la délurée… Très peu ont réussi ce panorama complet dans la richesse et la diversité de son oeuvre, dans les portraits tendres ou picaresques… »  »
La Terrasse  » « Anne Peko chante ces chansons connues de tous en comédienne et en femme d’émotions, laissant filtrer beaucoup d’elle-même dans les mots et mélodies de la dame en noir, dans une approche scénique discrètement théâtralisée…  »  »
La Parisienne  » « Un bel hommage à la fois original et personnel : mise en scène soignée, musiciens brillants qui ont su donner une autre dimension à une vingtaine de titres de la longue dame brune, interprétation admirable d’Anne Peko qui oscille entre émotion et humour, dans un passage très cabaret. »  »
L’Echo républicain  » « Après Gérard Depardieu, aux Bouffes du Nord, c’est au tour d’Anne Peko de se réapproprier l’oeuvre de Barbara. Ce n’est ni une imitation ni un hommage conventionnel. Anne Peko se fond dans l’univers de la dame en noir et dévoile des aspects méconnus de la chanteuse. Tout un univers à redécouvrir. »  »
Télérama Sortir  » « Se réapproprier, sans dénaturer : la fougueuse interprète chante avec foi et conviction Barbara. »  »
Nouvelobs  » « Flamboyante et déchirée, elle sait avec sa voix enivrante, inventer un vrai moment de bonheur… »  »