Le défunt

Théâtre la croisée des chemins

43 rue Mathurin Régnier 75015 Paris

Résumé

Deux personnes se retrouvent pour évoquer le souvenir d’un homme décédé trois ans auparavant.

Qui était Victor ? Qui sont ces personnes qui revendiquent son amour ? Confidence après confidence, l’oraison annoncée se transforme, de fil en aiguille, en révélations sur la véritable identité du mystérieux défunt, de cet homme si appréciable…

A la fois drôle, grinçant et absurde, le texte s’inscrit dans le registre de l’humour noir. Entre comédie et tragédie et derrière une apparente banalité, cette composition donne à voir les reflets de la folie et de l’abomination. Et si tout ceci n’était que duperie ?

Fiche technique

Auteur : René de Obaldia
Artistes : Patrick Rouzaud, Mahmoud Ktari
Metteur en scène : Patrick Rouzaud

Infos pratiques

Séances :

  • Lundi : kiosques fermés
  • Mardi : relâche
  • Mercredi : relâche
  • Jeudi : 20h
  • Vendredi : relâche
  • Samedi : 20h
  • Dimanche: relâche
Plan d’accès

Vidéo

Presse

Atlantico  » René de Obaldia glisse avec un talent et un bonheur réjouissants du nonsense à l’humour noir sans crier gare… Omniprésent, le comique ouvre grand les vannes du rire, mais nous fait aussi percevoir la souffrance, la culpabilité, voire la folie et la pénitence engendrées par la perte et le deuil.  »
culture-tops.fr  » Le Défunt explore certains des ressorts fondamentaux du comique – la surprise et le contraste – en s’inspirant d’Exercices de style […] La pièce procède habilement en décrochages, impromptus, et se prête remarquablement à des registres interprétatifs variés.  »
Froggy’s Delight  » Un spectacle « un-en-deux » qui ressort à la master classe et au bel exercice d’interprétation en plaçant l’opus sous double perfusion méta-théâtrale et sous égide beckettienne, le « en pleurant Victor » se substituant au « en attendant Godot »  »
Yvelines Radio  » Une sympathique comédie dans une nouvelle petite salle du 15ème arrondissement, à la programmation ambitieuse.  » le 05/09/2018